Plainte pour « faute lourde » contre l’État après un viol commis par un homme en liberté conditionnelle

Par

Les parents d’une jeune fille de 17 ans, violée en octobre 2020 en Isère par un homme libéré depuis quelques mois en raison, selon eux, de l’épidémie de Covid-19, ont annoncé mardi assigner l’Etat pour « faute lourde ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les parents d’une jeune fille de 17 ans, violée en octobre 2020 en Isère par un homme libéré depuis quelques mois en raison, selon eux, de l’épidémie de Covid-19, ont annoncé mardi assigner l’Etat pour « faute lourde ».