La Grèce assure qu’un nouveau camp migrants à Lesbos sera prêt « dans cinq jours »

Par

Les autorités grecques ont assuré dimanche que le nouveau camp, destiné à accueillir des demandeurs d’asile à la rue après la destruction de Moria, le grand camp sordide à Lesbos, serait prêt « dans cinq jours », alors que des migrants ont à nouveau manifesté sur l’île.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les autorités grecques ont assuré dimanche que le nouveau camp, destiné à accueillir des demandeurs d’asile à la rue après la destruction de Moria, le grand camp sordide à Lesbos, serait prêt « dans cinq jours », alors que des migrants ont à nouveau manifesté sur l’île.