231 étrangers en situation irrégulière suivis pour radicalisation restent à « expulser »

Par

Il y a sur le territoire français 231 étrangers en situation irrégulière suivis pour radicalisation « qu’il nous faut expulser », dont 180 actuellement incarcérés, a annoncé mardi le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a sur le territoire français 231 étrangers en situation irrégulière suivis pour radicalisation « qu’il nous faut expulser », dont 180 actuellement incarcérés, a annoncé mardi le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.