La CEDH condamne la Russie après les violences policières de l’« affaire Bolotnaïa »

Par

La Cour européenne des droits de l’Homme a condamné mardi la Russie pour entraves à la liberté de réunion et traitements dégradants après un rassemblement à Moscou en 2012 marqué par des violences policières.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Cour européenne des droits de l’Homme a condamné mardi la Russie pour entraves à la liberté de réunion et traitements dégradants après un rassemblement à Moscou en 2012 marqué par des violences policières.