Aide transfrontalière de l’ONU: les Kurdes craignent pénuries et pressions du régime

Par

Les autorités locales kurdes dans le nord-est de la Syrie ont averti mardi que la suppression d’un point de passage par lequel transitait l’aide humanitaire transfrontalière de l’ONU risquait de provoquer des pénuries médicales et pouvait les exposer à un contrôle accru du régime.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les autorités locales kurdes dans le nord-est de la Syrie ont averti mardi que la suppression d’un point de passage par lequel transitait l’aide humanitaire transfrontalière de l’ONU risquait de provoquer des pénuries médicales et pouvait les exposer à un contrôle accru du régime.