Washington, Tokyo et Bruxelles veulent plus de restrictions sur les subventions industrielles

Par

Etats-Unis, Japon et Union européenne ont adopté mardi une déclaration commune demandant à l’Organisation mondiale du Commerce de restreindre davantage les subventions dont bénéficient certaines entreprises, visant ainsi sans la nommer la Chine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Etats-Unis, Japon et Union européenne ont adopté mardi une déclaration commune demandant à l’Organisation mondiale du Commerce de restreindre davantage les subventions dont bénéficient certaines entreprises, visant ainsi sans la nommer la Chine.