La « précarité énergétique » frappe 3,5 millions de ménages et devrait s’aggraver (rapport)

Par

Au moins 3,5 millions de ménages modestes connaissent des difficultés à payer leurs factures d’énergie en France, indique jeudi l’analyse 2020 de l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE), qui anticipe une aggravation de la situation sous l’effet de la crise sanitaire et sociale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au moins 3,5 millions de ménages modestes connaissent des difficultés à payer leurs factures d’énergie en France, indique jeudi l’analyse 2020 de l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE), qui anticipe une aggravation de la situation sous l’effet de la crise sanitaire et sociale.