Trafic de barbituriques: onze membres d’une association pro-euthanasie remis en liberté

Par

Les gardes à vue ont été levées pour les onze membres d’une association pro-euthanasie, interpellés dans le cadre d’une enquête sur un trafic en France de Pentobarbital, un puissant anesthésiant parfois utilisé pour l’aide au suicide, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les gardes à vue ont été levées pour les onze membres d’une association pro-euthanasie, interpellés dans le cadre d’une enquête sur un trafic en France de Pentobarbital, un puissant anesthésiant parfois utilisé pour l’aide au suicide, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.