Guinée Equatoriale: la France et l’Espagne défendent leurs ambassadeurs mis en cause par Malabo

Par

La France et l’Espagne ont assuré vendredi que leurs ambassadeurs, accusés d’ingérence par Malabo, s’étaient rendus « à la demande » de l’intéressé chez l’ancien président de la Cour suprême de Guinée-Equatoriale, sur le point d’être arrêté.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La France et l’Espagne ont assuré vendredi que leurs ambassadeurs, accusés d’ingérence par Malabo, s’étaient rendus « à la demande » de l’intéressé chez l’ancien président de la Cour suprême de Guinée-Equatoriale, sur le point d’être arrêté.