Opposant tchétchène assassiné en France: le principal suspect est rapidement reparti en Russie

Par

L’homme qui se trouvait avec l’opposant tchétchène Imran Aliev au moment de son meurtre fin janvier dans un hôtel de Lille, dans le nord de la France, est « rapidement reparti en Russie » et est vraisemblablement « impliqué dans l’action meurtrière », a indiqué vendredi une source proche de l’enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’homme qui se trouvait avec l’opposant tchétchène Imran Aliev au moment de son meurtre fin janvier dans un hôtel de Lille, dans le nord de la France, est « rapidement reparti en Russie » et est vraisemblablement « impliqué dans l’action meurtrière », a indiqué vendredi une source proche de l’enquête.