Retrait de Griveaux: la diffusion d’une vidéo doit « évidemment être pousuivie » (Castaner)

Par

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a souligné vendredi que la diffusion d’une vidéo intime de Benjamin Griveaux devait « évidemment être poursuivie » devant les tribunaux, interrogé lors d’une visite à Strasbourg sur le retrait du candidat LREM à la mairie de Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a souligné vendredi que la diffusion d’une vidéo intime de Benjamin Griveaux devait « évidemment être poursuivie » devant les tribunaux, interrogé lors d’une visite à Strasbourg sur le retrait du candidat LREM à la mairie de Paris.