Retrait de Griveaux: Ndiaye dénonce les « boules puantes » et une « campagne de bassesse »

Par

La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a dénoncé vendredi les « boules puantes » et une « campagne de bassesse où tous les coups sont permis », après le retrait de la candidature de Benjamin Griveaux aux municipales à Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a dénoncé vendredi les « boules puantes » et une « campagne de bassesse où tous les coups sont permis », après le retrait de la candidature de Benjamin Griveaux aux municipales à Paris.