Gel: au moins 2 milliards d’euros de manque à gagner pour la viticulture

Par

Un tiers au moins de la production viticole française « sera perdu » à cause de l’épisode de gel, ce qui représente « à peu près deux milliards d’euros de chiffre d’affaires en moins » pour la filière, a déclaré mercredi à l’AFP la FNSEA.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un tiers au moins de la production viticole française « sera perdu » à cause de l’épisode de gel, ce qui représente « à peu près deux milliards d’euros de chiffre d’affaires en moins » pour la filière, a déclaré mercredi à l’AFP la FNSEA.