Prélèvements forcés d’organes: les minorités sont visées en Chine (experts ONU)

Par

Des experts de l’ONU ont indiqué lundi avoir reçu des « informations crédibles » selon lesquelles des prisonniers issus de minorités ethniques, linguistiques et religieuses sont soumis à des prélèvements forcés d’organes en Chine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des experts de l’ONU ont indiqué lundi avoir reçu des « informations crédibles » selon lesquelles des prisonniers issus de minorités ethniques, linguistiques et religieuses sont soumis à des prélèvements forcés d’organes en Chine.