Covid-19: « les indicateurs sont mauvais mais il n’y a pas de fatalité », selon Jérôme Salomon

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Les indicateurs sont mauvais, les signaux sont préoccupants et la situation se dégrade. Mais il n’y a pas de fatalité. Le sort de l’épidémie (de Covid-19) est entre nos mains », a assuré vendredi sur France Inter, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé.