Le patron de PSA veut (encore) réduire les effectifs

Par
La CGT dénonce une «déclaration de guerre contre l'emploi».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sale temps pour les intérimaires et les nombreux sous-traitants de PSA. Dans un entretien au Figaro, le PDG de Peugeot-Citroën, Philippe Varin, annonce son intention «d'accélérer les réductions de coûts». «A ce stade, nous ne prévoyons pas de plan de départs volontaires. Le recours à la sous-traitance et à l'intérim nous offre de la flexibilité.» La CGT dénonce une «déclaration de guerre contre l'emploi». Le PDG de PSA admet que les commandes n'ont pas chuté, mais il affirme vouloir «se prémunir contre un retournement de marché» et confirme que le groupe mise désormais sur les investissements dans les pays émergents où se trouve la croissance. PSA a supprimé des postes en 2009 et 2010.