Proxénétisme aggravé en Ile-de-France: sept hommes jugés à Nanterre

Par

Un jeune homme de 22 ans comparaît depuis lundi devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour proxénétisme aggravé, accusé d’avoir prostitué de 2018 à 2019 en région parisienne plusieurs femmes qu’il avait contraintes à se faire tatouer son surnom sur le corps.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un jeune homme de 22 ans comparaît depuis lundi devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour proxénétisme aggravé, accusé d’avoir prostitué de 2018 à 2019 en région parisienne plusieurs femmes qu’il avait contraintes à se faire tatouer son surnom sur le corps.