Le Qatar cessera d’exploiter l’aéroport de Kaboul sans accord « clair » avec les talibans

Par

Le Qatar, médiateur clé dans la crise afghane, a prévenu mardi qu’il n’endosserait aucune « responsabilité » dans l’exploitation de l’aéroport de Kaboul sans un accord « clair » conclu, notamment avec les talibans, concernant ses activités.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Qatar, médiateur clé dans la crise afghane, a prévenu mardi qu’il n’endosserait aucune « responsabilité » dans l’exploitation de l’aéroport de Kaboul sans un accord « clair » conclu, notamment avec les talibans, concernant ses activités.