Amende pour un militant congolais dénonçant le « pillage » culturel de l’Afrique

Par

Le militant congolais Emery Mwazulu Diyabanza a été condamné mercredi à Paris à 1.000 euros d’amende pour avoir tenté de s’emparer d’un poteau funéraire d’origine tchadienne, en juin dernier, au musée du quai Branly, pour dénoncer le « pillage » culturel de l’Afrique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le militant congolais Emery Mwazulu Diyabanza a été condamné mercredi à Paris à 1.000 euros d’amende pour avoir tenté de s’emparer d’un poteau funéraire d’origine tchadienne, en juin dernier, au musée du quai Branly, pour dénoncer le « pillage » culturel de l’Afrique.