Tunisie: le président Saied rejette des « ingérences » étrangères

Par

Le président tunisien Kais Saied s’en est pris jeudi à l’un de ses prédécesseurs sans le nommer, l’accusant de « comploter » contre la sûreté de l’Etat en faisant appel au soutien de pays étrangers.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président tunisien Kais Saied s’en est pris jeudi à l’un de ses prédécesseurs sans le nommer, l’accusant de « comploter » contre la sûreté de l’Etat en faisant appel au soutien de pays étrangers.