Cambodge: un leader de l’opposition jugé pour « trahison »

Par

Kem Sokha, figure de l’opposition cambodgienne accusé d’avoir voulu renverser le gouvernement, est jugé à partir de mercredi pour « trahison », un procès « motivé par des considérations politiques », selon la communauté internationale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Kem Sokha, figure de l’opposition cambodgienne accusé d’avoir voulu renverser le gouvernement, est jugé à partir de mercredi pour « trahison », un procès « motivé par des considérations politiques », selon la communauté internationale.