Euro: le genou à terre critiqué par la droite et l’extrême droite

Par

Des responsables politiques de droite et d’extrême droite ont critiqué la volonté évoquée par les Bleus de mettre un genou à terre pour protester contre les discriminations mardi à l’Euro contre l’Allemagne, et finalement non concrétisée dans un avant-match perturbé par un incident.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des responsables politiques de droite et d’extrême droite ont critiqué la volonté évoquée par les Bleus de mettre un genou à terre pour protester contre les discriminations mardi à l’Euro contre l’Allemagne, et finalement non concrétisée dans un avant-match perturbé par un incident.