Plan de relance UE: la Suède vise un accord dès juillet et ne menace pas d’un veto

Par

La Suède, membre des « frugaux » réticents au plan de relance post-Covid préparé par l’Union européenne, souhaite toutefois un accord dès le sommet de ce week-end à Bruxelles, a affirmé mercredi son Premier ministre Stefan Löfven, se refusant à agiter la menace d’un veto.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Suède, membre des « frugaux » réticents au plan de relance post-Covid préparé par l’Union européenne, souhaite toutefois un accord dès le sommet de ce week-end à Bruxelles, a affirmé mercredi son Premier ministre Stefan Löfven, se refusant à agiter la menace d’un veto.