L’ONU retire les Casques bleus gabonais de Centrafrique après des accusations d’abus sexuels

Par

L’ONU a décidé le retrait des quelque 450 Casques bleus gabonais de sa force de maintien de la paix en Centrafrique après des accusations d’exploitation et d’abus sexuels sur lesquels le gouvernement à Libreville ouvre une enquête, a annoncé mercredi le ministère gabonais de la Défense.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’ONU a décidé le retrait des quelque 450 Casques bleus gabonais de sa force de maintien de la paix en Centrafrique après des accusations d’exploitation et d’abus sexuels sur lesquels le gouvernement à Libreville ouvre une enquête, a annoncé mercredi le ministère gabonais de la Défense.