Un revendeur d’objets nazis relaxé en France

Par

Un revendeur d’antiquités militaires poursuivi en France pour avoir mis en vente des objets du IIIe Reich avec des emblèmes apparents a été relaxé mardi à Rouen, au nord-ouest de Paris, a-t-on appris mercredi auprès de son avocat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un revendeur d’antiquités militaires poursuivi en France pour avoir mis en vente des objets du IIIe Reich avec des emblèmes apparents a été relaxé mardi à Rouen, au nord-ouest de Paris, a-t-on appris mercredi auprès de son avocat.