Varsovie dénonce l’« ingérence » de l’UE mais rejette le « Polexit ».

Par

La Pologne veut sa souveraineté et la fin de l’« ingérence » de l’Union européenne dans ses affaires intérieures mais ne la quittera pas, a déclaré mercredi le chef du parti populiste de droite au pouvoir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Pologne veut sa souveraineté et la fin de l’« ingérence » de l’Union européenne dans ses affaires intérieures mais ne la quittera pas, a déclaré mercredi le chef du parti populiste de droite au pouvoir.