Affluence à la frontière franco-allemande juste avant le classement du Grand Est en zone à risque

Par

Voitures et consommateurs français ont afflué jeudi à la frontière allemande de crainte qu’il ne soit plus possible de faire ses courses en Allemagne, juste avant que la région française du Grand Est ne soit classée zone à risque par l’Allemagne, a constaté une journaliste de l’AFP.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Voitures et consommateurs français ont afflué jeudi à la frontière allemande de crainte qu’il ne soit plus possible de faire ses courses en Allemagne, juste avant que la région française du Grand Est ne soit classée zone à risque par l’Allemagne, a constaté une journaliste de l’AFP.