Iran: la justice interdit officiellement « torture » et « aveux forcés »

Par

L’Autorité judiciaire iranienne a publié jeudi une circulaire interdisant « absolument la torture », le recours aux « aveux forcés » et d’autres violations des droits de la défense, dans le but de « faire évoluer » le système judiciaire de la République islamique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Autorité judiciaire iranienne a publié jeudi une circulaire interdisant « absolument la torture », le recours aux « aveux forcés » et d’autres violations des droits de la défense, dans le but de « faire évoluer » le système judiciaire de la République islamique.