Le CNRS demande la libération des chercheurs français détenus en Iran

Par

Le CNRS, plus grand organisme public de recherche en France, a demandé jeudi « la libération immédiate » des deux chercheurs français retenus en Iran, Fariba Adelkhah, en grève de la faim, et Roland Marchal.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le CNRS, plus grand organisme public de recherche en France, a demandé jeudi « la libération immédiate » des deux chercheurs français retenus en Iran, Fariba Adelkhah, en grève de la faim, et Roland Marchal.