Renault-Nissan: Senard défend le management par consensus, critiqué par Ghosn

Par

Le « consensus » et une gouvernance « transparente » constituent la « meilleure garantie pour l’avenir » de l’Alliance Renault-Nissan, a estimé jeudi son président Jean-Dominique Senard, après des critiques de son prédécesseur Carlos Ghosn sur ce mode de fonctionnement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le « consensus » et une gouvernance « transparente » constituent la « meilleure garantie pour l’avenir » de l’Alliance Renault-Nissan, a estimé jeudi son président Jean-Dominique Senard, après des critiques de son prédécesseur Carlos Ghosn sur ce mode de fonctionnement.