Un ministre grec alerte sur la « fatigue migratoire » de sa population

Par

La Grèce, devenue en 2019 la principale porte d’entrée en Europe pour les migrants, vit une « fatigue migratoire », a déploré jeudi à Paris le ministre adjoint grec chargé de ce dossier, demandant une « solidarité réelle » à la communauté internationale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Grèce, devenue en 2019 la principale porte d’entrée en Europe pour les migrants, vit une « fatigue migratoire », a déploré jeudi à Paris le ministre adjoint grec chargé de ce dossier, demandant une « solidarité réelle » à la communauté internationale.