Pourquoi y a-t-il des dépêches de l’Agence France-Presse sur Mediapart ?

Kenya/présidentielle: Raila Odinga rejette les résultats, une « parodie »

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF

Raila Odinga a rejeté mardi les résultats de la présidentielle du 9 août au Kenya, annoncés la veille et qui donnent vainqueur sur le fil son rival William Ruto, les qualifiant de « parodie ».

« Ce à quoi nous avons assisté hier est une parodie et un mépris évident de la Constitution », a affirmé M. Odinga, vétéran de la politique kényane soutenu par le pouvoir sortant, qui a perdu face à M. Ruto d’environ 230.000 voix.

Le vice-président sortant William Ruto a été déclaré vainqueur avec 50,49% des voix contre 48,85% pour Raila Odinga.

Raila Odinga, 77 ans, se présentait cette année pour la cinquième fois. En 2013 et 2017, il avait contesté les résultats devant la Cour Suprême, qui avait cette dernière année invalidé le scrutin.

« Nous poursuivrons toutes les options légales et constitutionnelles à notre disposition. Nous le ferons au regard des nombreuses failles dans les élections », a-t-il déclaré lors de sa première allocution depuis l’annonce de sa défaite.

« Hier, notre démocratie naissante a essuyé un revers majeur » et « le Kenya fait face à une crise politique et légale profonde », a-t-il poursuivi, dénonçant le rôle joué selon lui par la Commission électorale indépendante (IEBC), marquée par des divisions internes.

« Nous sommes conscients des préjugés politiques passés de l’IEBC qui ont plongé ce pays dans son chapitre le plus sombre », a-t-il ajouté, évoquant les « souvenirs horribles des conséquences des élections de 2007 encore fraîches dans les mémoires ».

Cette année-là, Raila Odinga avait contesté les résultats. La crise post-électorale qui avait suivi avait provoqué des affrontements interethniques et la mort de plus de 1.100 personnes, soit les pires violences depuis l’indépendance du pays en 1963.

Agence France-Presse

Mediapart n’a pas participé à la rédaction de cette dépêche, qui fait partie du flux automatisé de l’Agence France-Presse (AFP).

L’AFP est une agence de presse mondiale d’origine française fournissant des informations rapides, vérifiées et complètes sur les événements qui font l’actualité nationale et internationale, utilisables directement par tous types de médias.

Mediapart est actuellement en accès libre : profitez-en et faites-le savoir ! Découvrez tous nos contenus gratuitement C’est l’occasion pour celles et ceux qui ne nous connaissent pas de découvrir un journal totalement indépendant et sans publicité qui ne vit que de l’abonnement de ses lecteurs.
L’information est la première force sur laquelle nous devons compter. Une information de qualité, au service du public, soucieuse de l’intérêt général.
Articles, contenus vidéos, podcasts, enquêtes, dossiers... : découvrez-les et jugez par vous-même.
Si vous souhaitez nous soutenir et prolonger votre lecture après la période d’accès-libre abonnez-vous !

Soutenez-nous