Dopage russe et corruption: quatre ans de prison, dont deux ferme, pour Lamine Diack

Par

L’ancien président de la fédération internationale d’athlétisme (IAAF, 1999-2015) Lamine Diack a été condamné mercredi à Paris à quatre ans de prison, dont deux avec sursis, pour son implication dans un réseau de corruption voué à cacher des cas de dopage en Russie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’ancien président de la fédération internationale d’athlétisme (IAAF, 1999-2015) Lamine Diack a été condamné mercredi à Paris à quatre ans de prison, dont deux avec sursis, pour son implication dans un réseau de corruption voué à cacher des cas de dopage en Russie.