France: protestations après la fermeture annoncée d’une usine Bridgestone dans le nord

Par

Le géant japonais Bridgestone a annoncé mercredi la fermeture « définitive » de son usine de Béthune dans le nord de la France, qui emploie près de 900 personnes, suscitant une réaction outrée du gouvernement français qui l’a accusé de « trahir » sa confiance.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le géant japonais Bridgestone a annoncé mercredi la fermeture « définitive » de son usine de Béthune dans le nord de la France, qui emploie près de 900 personnes, suscitant une réaction outrée du gouvernement français qui l’a accusé de « trahir » sa confiance.