Journaliste algérien condamné: Paris plaide pour la liberté de la presse

Par

Le gouvernement français a réaffirmé mercredi son « attachement à la liberté de la presse » après la condamnation du journaliste Khaled Drareni à deux ans de prison ferme en appel en Algérie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le gouvernement français a réaffirmé mercredi son « attachement à la liberté de la presse » après la condamnation du journaliste Khaled Drareni à deux ans de prison ferme en appel en Algérie.