Amnesty accuse l’Egypte de « harceler » les militants pour les « réduire au silence »

Par

Amnesty International accuse la sécurité égyptienne de « harceler et intimider » les défenseurs des droits humains et militants politiques pour les « réduire au silence », et cela en toute « impunité » dans un pays régulièrement épinglé sur la question des libertés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Amnesty International accuse la sécurité égyptienne de « harceler et intimider » les défenseurs des droits humains et militants politiques pour les « réduire au silence », et cela en toute « impunité » dans un pays régulièrement épinglé sur la question des libertés.