Renault vise 2.000 départs et 2.500 embauches en France d’ici à fin 2024

Par

Renault, qui a lancé jeudi des négociations avec les syndicats en vue d’un « accord social triennal » 2022/2024, entend faire partir 2.000 salariés sur cette période en France, tout en recrutant 2.500 personnes, a annoncé le groupe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Renault, qui a lancé jeudi des négociations avec les syndicats en vue d’un « accord social triennal » 2022/2024, entend faire partir 2.000 salariés sur cette période en France, tout en recrutant 2.500 personnes, a annoncé le groupe.