Financement libyen: mis en examen, Sarkozy estime son « innocence bafouée »

Par

Nicolas Sarkozy a dit vendredi sa « stupéfaction » vendredi après sa nouvelle mise en examen dans l’enquête sur des soupçons de financement libyen, et estimé que son « innocence » était « à nouveau bafouée », sa famille politique fustigeant un « acharnement judiciaire ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nicolas Sarkozy a dit vendredi sa « stupéfaction » vendredi après sa nouvelle mise en examen dans l’enquête sur des soupçons de financement libyen, et estimé que son « innocence » était « à nouveau bafouée », sa famille politique fustigeant un « acharnement judiciaire ».