France/prothèses mammaires PIP: réexamen de la responsabilité de l’allemand TUV Rheinland

Par

La Cour d’appel de Paris va réexaminer pendant deux jours à partir de mardi la responsabilité de la société de certification allemande TÜV Rheinland dans le dossier des prothèses mammaires défectueuses PIP, au coeur d’un scandale sanitaire dans les années 2010.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Cour d’appel de Paris va réexaminer pendant deux jours à partir de mardi la responsabilité de la société de certification allemande TÜV Rheinland dans le dossier des prothèses mammaires défectueuses PIP, au coeur d’un scandale sanitaire dans les années 2010.