Génocide au Rwanda: la veuve Habyarimana conteste le refus de lui accorder un non-lieu

Par

Agathe Habyarimana, soupçonnée d’être impliquée dans le génocide de 1994 au Rwanda, demande à la justice française de lui accorder un non-lieu après 13 ans d’enquête et a fait appel du refus que lui oppose le juge d’instruction, a appris lundi l’AFP auprès de son avocat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Agathe Habyarimana, soupçonnée d’être impliquée dans le génocide de 1994 au Rwanda, demande à la justice française de lui accorder un non-lieu après 13 ans d’enquête et a fait appel du refus que lui oppose le juge d’instruction, a appris lundi l’AFP auprès de son avocat.