Plus de 500 Syriens quittent le camp de déplacés d’Al-Hol

Par

Plus de 500 Syriens, déplacés ou membres de familles de combattants du groupe jihadiste Etat islamique, ont quitté lundi le camp d’Al-Hol, après le feu vert donné par l’administration semi-autonome kurde, ont indiqué à l’AFP des responsables locaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus de 500 Syriens, déplacés ou membres de familles de combattants du groupe jihadiste Etat islamique, ont quitté lundi le camp d’Al-Hol, après le feu vert donné par l’administration semi-autonome kurde, ont indiqué à l’AFP des responsables locaux.