Critiqué après la mort d’un Cap-verdien, le Portugal arrête cinq suspects

Par

Cinq suspects ont été arrêtés près d’un mois après une agression qui a causé la mort d’un étudiant cap-verdien à Bragança, dans le nord-est du Portugal, a annoncé vendredi la police portugaise qui a été accusée d’inaction par l’entourage de la victime et des associations anti-racistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cinq suspects ont été arrêtés près d’un mois après une agression qui a causé la mort d’un étudiant cap-verdien à Bragança, dans le nord-est du Portugal, a annoncé vendredi la police portugaise qui a été accusée d’inaction par l’entourage de la victime et des associations anti-racistes.