Iran: le drame « amer » de l’avion ne doit pas faire oublier le « sacrifice » de Soleimani (Khamenei)

Par

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a déclaré vendredi que le drame « amer » de l’avion ukrainien abattu le 8 janvier à Téhéran ne devait pas faire oublier le « sacrifice » du général Qassem Soleimani, éliminé par les Etats-Unis à Bagdad 5 jours plus tôt.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a déclaré vendredi que le drame « amer » de l’avion ukrainien abattu le 8 janvier à Téhéran ne devait pas faire oublier le « sacrifice » du général Qassem Soleimani, éliminé par les Etats-Unis à Bagdad 5 jours plus tôt.