A Nantes, un père retranché en haut d'une grue

Par

L'homme, qui a perdu il y a deux ans le droit de visite de son fils après avoir été condamné pour «soustraction d'enfant», menace de se jeter dans le vide. Il n'a ni mangé ni bu depuis le début du week-end.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Serge Charnay, un père de 42 ans posté depuis vendredi sur une grue des anciens chantiers navals de Nantes, refusait toujours de descendre dimanche en début de soirée. L'homme, qui a perdu il y a deux ans le droit de visite de son fils après avoir été condamné pour « soustraction d'enfant », menace de se jeter dans le vide. Il n'a pas mangé ni bu depuis le début du week-end.