General Electric assigné en justice pour avoir licencié au lieu d’embaucher

Par

Plusieurs dizaines de salariés de General Electric (GE) à Villeurbanne, près de Lyon, ont décidé d’assigner la maison-mère américaine devant la justice française pour ne pas avoir respecté ses engagements en termes de créations d’emplois.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plusieurs dizaines de salariés de General Electric (GE) à Villeurbanne, près de Lyon, ont décidé d’assigner la maison-mère américaine devant la justice française pour ne pas avoir respecté ses engagements en termes de créations d’emplois.