Georges Tron condamné en appel à cinq ans de prison, dont trois ans ferme, pour viol et agressions sexuelles

Par

La cour d’assises de Paris a condamné mercredi en appel l’ex-secrétaire d’État Georges Tron à cinq ans de prison, dont trois ferme, pour viol et agressions sexuelles en réunion sur une collaboratrice de sa mairie de Draveil en 2009-2010.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La cour d’assises de Paris a condamné mercredi en appel l’ex-secrétaire d’État Georges Tron à cinq ans de prison, dont trois ferme, pour viol et agressions sexuelles en réunion sur une collaboratrice de sa mairie de Draveil en 2009-2010.