Libye: la CPI met en garde mercenaires et militaires étrangers contre d’éventuelles poursuites

Par

La procureure générale de la Cour pénale internationale (CPI) a mis en garde lundi les mercenaires et militaires étrangers se trouvant en Libye contre d’éventuelles poursuites judiciaires, en appelant aussi à l’arrêt de l’utilisation de centres de détention pour commettre des crimes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La procureure générale de la Cour pénale internationale (CPI) a mis en garde lundi les mercenaires et militaires étrangers se trouvant en Libye contre d’éventuelles poursuites judiciaires, en appelant aussi à l’arrêt de l’utilisation de centres de détention pour commettre des crimes.