Yémen : Saleh pourrait rester en Arabie saoudite

Selon une dépêche de l'AFP, le président contesté, hospitalisé depuis le 3 juin, ne devrait pas rentrer dans son pays. Une nouvelle manifestation pour un conseil de transition a eu lieu à Sanaa.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Hospitalisé depuis le 3 juin en Arabie saoudite, le président du Yémen, Ali Abdallah Saleh, pourrait ne pas retourner au Yémen selon un responsable saoudien qui s'est exprimé sous couvert d'anonymat. C'est l'agence AFP qui l'affirmerce vendredi. Sur place au Yémen, une nouvelle manifestation a eu lieu à Sanaa pour demander la formation d'un conseil de transition. Pour la première fois, selon les observateurs, les partisans du président Saleh n'ont pas contre-manifesté.