Face à la « soif de débat » de la société, l’Assemblée entame la réforme du CESE

Par

L’Assemblée nationale a entamé mercredi l’examen d’une réforme du Conseil économique, social et environnemental (CESE), qui veut répondre à une « soif de débat » et de davantage de « participation citoyenne », mais jugée hasardeuse à droite et trop frileuse à gauche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Assemblée nationale a entamé mercredi l’examen d’une réforme du Conseil économique, social et environnemental (CESE), qui veut répondre à une « soif de débat » et de davantage de « participation citoyenne », mais jugée hasardeuse à droite et trop frileuse à gauche.