Fermeture de l’usine Bridgestone: une décision « révoltante », dit Le Maire

Par

La décision du groupe japonais de pneumatiques Bridgestone de fermer son usine de Béthune (Pas-de-Calais) est « révoltante », a affirmé jeudi le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire, assurant que le gouvernement allait se « battre » pour trouver une solution.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La décision du groupe japonais de pneumatiques Bridgestone de fermer son usine de Béthune (Pas-de-Calais) est « révoltante », a affirmé jeudi le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire, assurant que le gouvernement allait se « battre » pour trouver une solution.